6H de Toulouse 2019 - Candie - Solex électrique de compétition

Voici un petit résumé de notre 2e course, au milieu d'un triptyque de 3 courses en 1 mois, (la prochaine est donc le weekend end prochain à Sainte Sévère sur Indre (36) ).

6H de Toulouse 2019 - Candie - Solex électrique de compétition
6H de Toulouse 2019 - Candie - Solex électrique de compétition

La course se déroulait donc sur le circuit municipal de Toulouse, circuit Candie, réservé aux 2 roues. C'était une 6 heures sur un circuit particulièrement roulant donc assez peu favorable à la propulsion électrique dont la vitesse de pointe pêche un peur par rapport aux thermiques.

On s'était quitté à Tarbes avec des batteries qui avaient flashé à 175A et qui semblaient être reparties. On arrive donc là-bas avec une limitation à 150A aux réglages.

Le solex marché très bien, il accélère moins fort mais reste impressionnant. Malheureusement, seule une toute petite partie lente permet d'exprimer cet avantage.

Mais finalement une batterie ne s'est pas remise du traitement de la première course et une deuxième travaille mais reste basse en tension. ça ne facilite pas l'endurance !!!

Une seule s'exprime pleinement et le départ du fond de la grille avec Eric au guidon est juste impressionnant !!!

Après un très bon relais de 45 minutes environ, il faut se rendre à l'évidence impossible d’enchaîner, donc fin de classement garanti...

La prochaine est une course de manches, il faudra tenter de briller à la première et tenter de recommencer à la 4e ou 5e.

Les composants des nouvelles batteries arrivent : les écarteurs de cellules sont arrivés, les platines électronique sont parties de chine et les cellules vont partir d'ici à quelques jours de Pologne.

Rendez vous sur mon compte facebook : www.facebook.com/stephane.pied.75

  • publication du 8/4 à 11h23 : vidéo du départ (départ à 2'12 de la vidéo) avec le départ hallucinant d'Eric depuis la dernière ligne de la grille ) et le premier passage à 3'03 en 8e position
  • publication du 8/4 à 13h51 : 2 vidéo du départ (départ à 1'38 de la vidéo)
  • publication du 8/4 à 19h56 : 200 photos !

Le Figaro - Michelin s’inspire de Solex pour réinventer le vélo électrique

L’entreprise française de pneumatique Michelin a dévoilé le premier vélo à assistance électrique hybride de France. Inspiré du Solex, il permet aux cyclistes de passer de l’utilisation manuelle à l’électrique en moins de trois secondes. Une innovation technologique importante dans un marché de plus en plus concurrentiel.

Lire la suite ...

Le nouveau modèle présenté par Michelin est le premier vélo à assistance électrique hybride en France. Michelin-Wayscral
Le nouveau modèle présenté par Michelin est le premier vélo à assistance électrique hybride en France. Michelin-Wayscral

Le plus grand karting électrique de Normandie ouvre avec trois mois de retard, à Hérouville

Le plus grand karting électrique de Normandie vient d'ouvrir dans le centre commercial du Val Saint-Clair à Hérouville. Son ouverture a été retardée de trois mois. Explications.

Sylvain Lecanu est tout sourire : l’Ekart vient d’ouvrir au centre Val Saint-Clair à Hérouville. (©Grégory Maucorps/Liberté le bonhomme libre)
Sylvain Lecanu est tout sourire : l’Ekart vient d’ouvrir au centre Val Saint-Clair à Hérouville. (©Grégory Maucorps/Liberté le bonhomme libre)

L’enseigne Ekart vient d’investir une surface de 3.600 m² en souterrain au centre commercial Val Saint-Clair d’Hérouville, près de Caen (Calvados). Depuis le 23 mars 2019, ce karting électrique avec une piste de 410 mètres de long avec étage a ouvert ses portes. Avec trois mois de retard.

Lire la suite...

L'IUT de Grenoble développe un buggy électrique

L'IUT de Grenoble développe un buggy électrique à partir d'un châssis mécanique est d'un buggy AXR Crossbone sur lequel a été placé un pavillon réalisé par le lycée Monge de Chambéry et pouvant recevoir 4 panneaux solaires de 120W servant via 4 MPPT à la recharge du véhicule.

Laetitia est au volant du buggy électrique développé par l'IUT de Grenoble
Laetitia est au volant du buggy électrique développé par l'IUT de Grenoble.

La motorisation est faite par un moteur synchrone Motenergy ME0907 accouplé à un différentiel d'Aixam. Le moteur est alimenté par un variateur SEVCON GEN4 4845.

L'IUT de Grenoble développe un buggy électrique
L'IUT de Grenoble développe un buggy électrique

La batterie est réalisée par 15 cellules LiFePO4 100Ah contrôlées par un BMS Freemens. Un chargeur TC Charger de 4 kW est embarqué et permet la recharge rapide sur une borne de recharge classique 230V.

Tous les accessoires du véhicule sont contrôlables à distance en WiFi via un module National Instruments MyRio.